Tout savoir sur la déRAWtisation - Saison 1 Épisode 2

DÉRAWTISATION

Salut les amis, 
Si vous êtes ici, c'est que vous avez peut-être que vous avez déjà vu le dernier ÉPISODE de la série TOUT SAVOIR SUR : consacré aujourdhui on va essayer de parler de la déRAWtisation de nos images ...
Bien entendu, pour tous ceux pour qui se n'est pas le cas, il vous suffit de prendre quelques minutes pour regarder cette petite vidéo directement ici.

DéRAWtisation ou dématricage:

Souvent, on oublie qu'il existe une étape entre l'acquissions de notre image par un capteur numérique et l'affichage de cette image sur notre appareil photo. Cette étape est appelée DÉMATRICAGE.

En RAW L'opération de dérawtisation transforme un fichier RAW (produit directement par le capteur d'un appareil photo numérique) en un fichier JPEG ou TIF. Faisons d'abord un peu le point sur ces différents formats de fichier.

 

Commençon par le début:


Le capteur numérique de note appareil photo est conçu pour capter les photons qui composent la lumière et qui lui parviennent via l’objectif.
Pour cette opération, chaque photosite donnera naissance à un pixel sur l’image finale. 
La couleur d’un pixel est déterminée par la combinaison de trois valeurs : une première pour le rouge, une seconde pour le vert et une troisième pour le bleu.

On appelle cela la synthèse additive RVB.

Le rôle du photo site est donc de compter, de mesurer la proportion de photons rouges, verts et bleus contenus dans la lumière qui lui parvient. 

Malheureusement, ils ne sont pas capables de percevoir la couleur. Seule solution, les obliger certains photosites à n'être sensible qu'a la captation des photons rouges, d’autres aux verts et les derniers aux bleus. Pour réaliser cette opération, un filtre coloré est positionné par-dessus chaque photo site. Certains photosites ont donc un filtre qui ne laisse passer que la longueur d’onde du rouge et cela est répliqué pour le vert et le bleu.

Le dématricage:

L’agencement de ces millions de petits filtres disposés côte à côte, par-dessus les photosites, abouti à ce que l’on appelle une matrice de filtres.
Notre œil est quasiment deux fois plus sensible à la longueur d’onde du vert qu’à celle du rouge et au bleu. La répartition des filtres a donc été finement calculé pour permettre de restituer une image identique à ce que l'œil humain puisse voir correctement. Il a donc été fait le choix de créer cette matrice dite MATRICE DE BAYER du nom de l’ingénieur de chez Kodak qu’il l’a inventé.

Malheureusement, l’ensemble de ces matrices souffrent d’un défaut : du fait que les filtres ne permettent pas à la 1/2 des photons verts et aux 3/4 des photons rouges et bleus d’être captés par les photosites, comment faire pour connaître les deux valeurs manquantes permettant de déterminer la couleur pour chaque pixel ?

C’est cette opération que l’on appelle le dématriçage…

 

 

La déRAWtisation:

 

C'est donc une opération indispensable afin de nous permettre d'enfin pouvoir apparaître notre image. Il faut bien comprendre qu'autant le dématriçage est réalisée pour les fichiers JPEG directement, en interne exactement comme dans le cas d'un appareil photo . Cependant, pour un Fichier RAW, c'est sur notre ordinateur par le biais d'un logiciel que tout cela se passe.

 

tout se passe dans un logiciel de déRAWtisation, et il en existe beaucoup. Dans ce blog les articles parleront de adobe lightroom et captureone. Mais de manière générale, chaque logiciel de dérawtisation a sa propre technique pour réaliser le dématriçage, puisque le bon rendu des couleurs est directement lié à la qualité de ce traitement.

1 - Transposition dans un espace colorimétrique de travail.
Le format RAW ne stocke pas de vraies couleurs, mais seulement la valeur des couleurs de base : rouge, vert et bleu. Il faut donc mélanger ces couleurs de base pour obtenir la vraie couleur. C'est le rôle de l'espace colorimétrique d'indiquer comment doit être fait ce mélange.
Les espaces de travail courants sont essentiellement :

  1. sRGB : le plus standard et reconnu par tout le monde. Il souffre de faiblesses dans le rendu des couleurs les plus saturées.
  2. Adobe RGB : plus étendu, il traduit mieux les couleurs saturées. 
  3. PROPHOTO: encore plus grand que l'espace RGB, il permet la restitution d'une gamme de couleurs encore plus étendu ...


2 - Application du profil ICC de l'appareil photo.
Un capteur est calibré de base lors de sa fabrication à la restitution parfaite des couleur selon les critères du fabricant, cependant, il arrive qu'un capteur puisse avoir tendance à renforcer le rouge au détriment des autres couleurs de base. Il faut alors corriger cette dominante ; c'est le rôle du profil ICC de l'appareil.

3 - Application des réglages choisis par l'utilisateur.
Nous avons fait le choix sur nos boîtiers, lors de la prise de vue d'option de réglages :
 balance des blancs, correction d'exposition, rendue des couleurs (neutre, pastel, couleurs vives, etc.) le profil d'image, mais aussi localisation et autres. Tous ces paramètres ont une influence sur le rendu de l'image finale.

Le format RAW n'est influencé que par les réglages physiques de l'appareil : l'ouverture, la vitesse, la mise au point etc. ... TOUS les réglages que vous savez pu faire la dérawtisation est aussi la mise en relation de tous ces réglages pour une lecture de votre fichier RAW.
Donc oui, le logiciel va lire les informations, va simuler le rendu "selon les choix de réglages réalisé à la prise de vue" mais ne les appliquera jamais. On peut à tout moment revenir dessus et choisir de changer tous les paramètres.

C'est la fin de cet article qui j'espère vous permettra d'en apprendre un peu plus sur la déRAWtisation. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser en bas de l'article je serai ravis d'avoir un retours sur ce que j'ecrit.

 

 

On se retrouve rapidement pour le 3ème  ÉPISODE DE LA SERIE ou nous allons parler de LIGHTROOM

 

Vous pouvez aussi me soutenir, en commentant et partageant, cet épisode et pour toutes les prochaines vidéo je vous popose de nous retrouver directement sur ma chaine Youtube: SHOOTER COMME LES PRO . La SAISON 1 sera consacré à l'espace de travail de ADOBE LIGHTROOM, nous alons découvrir le logiciels, les outils à notre disposition, mais aussi comprendre chaque outils et enfin les bonnes pratique de catalogage et de développement de nous images.

 

Retrouvez moi aussi sur les réseaux sociaux, ou je publie mes images, mais aussi les backstages du tournage de ces vidéos.

FACEBOOK   INSTAGRAM  

 

 

 

MATHIEU BOUTIN  Photographe et Retoucheur à LORIENT en Bretagne  et dans toute la FRANCE

 

 

CATÉGORIES
Propriété de Mathieu Boutin et ne peuvent être utilisés sans sont autorisation