Tout savoir sur LE RAW - Saison 1 Episode 1

Qu'est ce que le RAW

Salut les amis, 

Si vous êtes ici, c'est que vous avez peut-être déjà vu le premier EPISODE de la série "TOUT SAVOIR SUR" : consacré aujourd'hui  au format RAW...

Bien entendu, pour tous ceux pour qui ce n'est pas le cas, il vous suffit de prendre quelques minutes pour regarder cette petite vidéo directement ici.

Qu'est-ce que le RAW ?

 

Le RAW est un format de prise de vue, comme peut l'être le JPEG. C'est donc bien un choix que nous allons pouvoir définir sur notre appareil lors de nos séances photos.  

 

Ce format a vu le jour en  2005 au moment où WINDOWS a sorti un plugin permettant de lire certains formats RAW et de les imprimer directement à partir de l’explorateur, mais à ce moment là,  seuls les fichiers RAW issus des appareils Nikon et Canon sont supportés. Depuis, le format RAW c'est imposé comme un incontournable, le FORMAT de prise de vue permettant au photographe de bénéficier d'un fichier BRUT, leur laissant une latitude exceptionnelle quant au développement de leurs images.

 

D'un point de vue étymologique, RAW, en anglais, signifie « brut, cru, pur, rêche, non traité, etc. » on retiendra donc que RAW = BRUT. Cela s'ignifie dans le monde de la photo, que ce format de prise de vue permet d'enregistrer une image issue de votre capteur numérique, dans sa version la plus BRUT possible, sans INTERPRETATION, MODIFICATION ni COMPRESSION.

 

C'est un peu comme disposer d'un NEGATIF mais NUMERIQUE.

Retours sur le processus de prise de vue :

Le choix du format de la prise de vue reste à l'appréciation de chaque photographe. Nous disposons de la possiblité de shooter soit  dans un format appelé JPEG ou dans un format RAW. 

Après la prise de vue, pour enregistrer, l'appareil permet au photographe de visualiser l'image qu'il vient de prendre. Pour cela, il utilise sont processeur intégré afin de permettre une interprétation des données qu'il a enregistré lors de la prise de vue, et délivre une image lisible  généralement JPEG.

 

Retenez bien que lorsque vous visualisez une image sur votre appareil photo, dans tous les cas et peut importe le choix du format de prise de vue, votre appareil affichera un JPEG.

 

Pour cela, il procède donc au DEMATRICAGE des données de prise de vue. Ce traitement implique l'interprétation des paramètres liés à l'appareil, comme le type de capteur, la correction géométrique des distorsions de l'objectif... Bien entendu, les paramètres de prise de vue "VITESSE, SENSIBILITE ISO et OUVERTURE FOCALE". D'autres paramètres correspondent à des choix des utilisateurs : la balance des blancs, l'équilibre des couleurs et le contraste, ce que l'on appelle les choix des espaces colorimétriques ou encore les profils images etc.. C'est ce que j'appelle l'étape d'interprétation et de modification.

 

Enfin, vient la dramatique étape de COMPRESSION du fichier. C'est l'étape d'enregistrement de vos donnés, selon, bien sûr, le choix du format d'enregistrement de vos images sur votre carte mémoire. Si vous optez pour le JPEG, votre appareil, après l'étape d'interprétation, va se débarasser des données jugées inutiles pour permettre d'enregistrer un JPEG fixant ainsi l'image finale.

 

Contrairement au JPEG, le format RAW, lui,  propose de conserver le format natif qui donne au photographe plus de liberté dans le traitement. Ce format natif diffère d'un constructeur à l'autre.

 

Un RAW mais 2 fichiers :

Un RAW est donc un format de prise de vue mais il est surtout composé de 2 fichiers :

 1 - Le premier contient nécessairement des données brutes du capteur.

 2 - Le second, est un fichier en extention .XMP cela correspond aux métadonnées du capteur photographique nécessaires pour interpréter les données image.

 

Ces deux fichiers fonctionnement ensemble, il se suivent et sont indispensables l'un avec l'autre.

 

Qu'est-ce que les METADONEES ?

Les métadonnées permettent la gestion des images dans un logiciel de gestion du contenu ou une base de données. Elles incluent :

  • la taille du capteur, son profil de couleur et la disposition de ses filtres de couleur;
  • les réglages d'exposition, le modèle d'appareil, la date (et, en option, l'endroit) de la prise de vue, les informations sur l'auteur, etc. ; ces métadonnées peuvent être incluses dans le fichier au format EXIF ;
  • une vignette de l'image : un aperçu de notre image finale, en quelque sorte une image réduite au format JPEG qui permet une prévisualisation rapide ;
  • des informations spécifiques dans le cas de numérisation de films de cinéma ;
  • les réglages effectués par l'utilisateur ou par les automatismes au moment de la prise de vue ;

 

Bref, à retenir que le fichier RAW est en fait composé de 2 fichiers, le premier correspond aux données brutes, le second contient toutes les informations concernant la prise de vue.

Comparont les formats de fichiers:

Dans le tableau ci dessus vous retrouvez une compilation de critères permettants de voir quels sont les principales différences entre ces formats.

RAW : avantages et inconvenients :

 

Choisir de shooter en format RAW permet de disposer de toute l’information capturée par le capteur. Mais en choisissant de travailler en JPEG  à la prise de vue, c'est laisser l'appareil photo générer directement notre image, par le boîtier, en fonction des paramètres de prise de vue .

Une fois ce fichier crée et enregistré dans notre carte mémoire, il n’est plus possible d’intervenir sur l’image initiale. 

Bien entendu le choix du format de prise de vue reste à votre discression, cependant, ce choix ne vous permettra peut-être pas d'optimiser le potentiel de développement de vos images.

 

Travailler en RAW c'est choisir de travailler de manière NON-DESTRUCTIVE :

L’autre avantage du format RAW est que son traitement dans la plupart des logiciels est non-destructif :

C'est la meilleure manière de travailler. Toutes les modifications que vous allez réaliser dans votre logiciel de développement, vont alors être simulé sur votre image et ne seront appliquées que lorsque l'on choisira d'exporter notre image finale. 

On ne touche jamais notre fichier de base et à tout moment on peut revenir dessus. Notre logiciel nous permettra de visualiser les modifications, il permettra de garder en mémoire un historique de notre développement etc.. Seul l'exportation permettra de créer une variante de notre image en y appliquant réellement les modifications que l'on aura défini lors du développement.

 

1 - Une meilleure qualité d’image après traitement :

Si vous shootez en JPEG et que vous utilisez un logiciel de traitement d’image tel que Adobe Lightroom, vous allez pouvoir aller plus loin dans les améliorations apportées à vos images. Le RAW et le JPEG n'ont pas les mêmes caractéristiques. Le JPEG est un format compressé. Cette compression se produit lors de chaque sauvegarde. Après de multiples sauvegardes vous imaginez bien, que la qualité globale peut être fortement dégradée. Avec le format RAW, tous les enregistrements se font de façon non destructive et ne subissent aucune dégradation.

 

2 - Plus d'informations et plus de qualité :

On le voit dans le tableau ci-dessus, lorque l'appareil crée un JPEG, il va compresser les informations et c’est le processeur du boîtier qui décide d’appliquer les réglages de prise de vue comme la balance des blancs, l’exposition, la correction de tons, etc, et de créer le fichier. Vous ne pouvez plus intervenir sur ces réglages une fois l’image enregistrée.

 

Un JPEG pèse environ, selon l'appareil photo dont vous disposez, jusqu'à 10Mo alors qu'un RAW peut aller à 80Mo (mise à jour des informations en MAI 2020), il est donc assez simple de comprendre que le RAW dispose de plus d'informations, lors du traitement d’images sur votre ordinateur, que vous choisissiez d’appliquer l’une ou l’autre des valeurs pour chacun des réglages. Vous disposez ainsi de beaucoup plus de latitude et de possibilités pour obtenir l’image de votre choix. Vous pouvez créer plusieurs interprétations du même fichier afin de les comparer et de choisir celle qui vous satisfait le plus.

 

3 - Une image bien meilleure :

Avec le format RAW, et parce que son traitement est non destructif, avec différentes étapes de traitement dans Lightroom avec possibilité de retour arrière non destructif. Mais plus particulièrement, un RAW vous permet de bénéficier d'un espace de travail, un espace de couleur bien plus vaste que peut le permettre le JPEG. En effet, la profondeur des couleur est de 12 à 14 bites, pour être plus claire.

 

La profondeur des couleurs qu’est-ce que c’est ? Il s’agit simplement de la qualité d’échantillonnage d’un signal numérique, de la quantité d’échantillons qu’une composante de couleurs (Rouge, Vert ou Bleu)  peut supporter. Plus la profondeur est grande plus il y a de nuances par canal de couleurs.

Imaginez un dégradé du noir au blanc. En 8 bits, il y aura 256 niveaux de couleurs pour passer du blanc au noir. En 14 bits, il y a en aura plus de 16 000 ! Le dégradé sera donc plus précis, plus doux et donc plus esthétique.  Le principe pour la couleurs est le même, mais avec plus de variantes. Pour information :

  • une image codée sur 1 bit, c’est seulement 2 couleurs
  • une image de 8 bits c’est plus de 16 millions de couleurs possible
  • une image de 10 bits, c’est plus d’un milliard de couleurs possible
  • une image de 12 bits, c’est presque 69 milliards de couleurs
  • une image de 14 bits, c’est plus de 4 billions de couleurs (!)

 

4 - Inconvénients du format RAW

Même s’il a beaucoup d’avantages, le format RAW présente quand même quelques inconvénients qu’il faut connaître.

La taille d’un fichier RAW est plus importante que celle du fichier JPEG pour la même image. 

Un fichier RAW ne peut pas être utilisé directement à la prise de vue, il faudra passer par un logiciel permettant la lecture et le développement de cette image. 

Le RAW est volumineux, il nécessite beaucoup d'espace pour sa sauvegarde dans nos disques durs.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Voila un petit article qui j'espère vous permettra d'en apprendre un peu plus sur le RAW. C'est un format de prise de vue que l'on utilise maintenant beaucoup et je sais que beaucoup de photographes amateurs comme professionnels, ne savent pas réellement ce que c'est, et pourtant il est nécessaire de connaitre l'espace de travail dont on dispose pour nos images.

 

 

On se retrouve rapidement pour le 2ème  ÉPISODE DE LA SERIE où nous allons parler de la DERAWTISATION

 

Vous pouvez aussi me soutenir, en commentant et partageant, cet épisode et pour toutes les prochaines vidéos je vous propose de nous retrouver directement sur ma chaine Youtube : SHOOTER COMME LES PRO .

 

 La SAISON 1 sera consacrée à l'espace de travail de ADOBE LIGHTROOM, nous allons découvrir le logiciel, les outils à notre disposition, mais aussi comprendre chaque outil et enfin les bonnes pratiques de catalogage et de développement de nos images.

Retrouvez moi aussi sur les réseaux sociaux, où je publie mes images, mais aussi les backstages du tournage de ces vidéos.                                                 FACEBOOK   INSTAGRAM  

 

MATHIEU BOUTIN  Photographe et Retoucheur à LORIENT en Bretagne  et dans toute la FRANCE

 

 

 

CATÉGORIES
Propriété de Mathieu Boutin et ne peuvent être utilisés sans sont autorisation